PHO2d76c960_9011_11e4_9d24_ccabbe8236c4_805x453©lou sarda

Mélanie Thierry incarne, depuis quelques jours, Anna Christie à l'Atelier avec une grâce émouvante. Cette première adaptation théâtrale du texte d'Eugene O'NEILL, proposée par Jean-Claude Carrière est particulièrement bien mise en scène et remarquablement interprétée.

photo_1_1_A priori, l'histoire est bien loin de nos préoccupations contemporaines mais cela permet, pour 1H40, de s'évader.La pièce nous fait voyager loin dans le temps et l'espace en racontant la vie tourmentée d'une jeune femme, fille de marin, dans un port américain au siècle dernier. Dans l'épais brouillard qui envahit la scène,un père alcoolique au bout du rouleau et sa fille paumée s'affrontent et se déchirent. Mélanie Thierry excelle dans son rôle  avec une spontanéïté et une fraicheur incroyable qui contraste avec la noirceur de ce père usé par la mer. Stanley Weber ( le fils de...) joue l'amoureux irlandais avec fougue ;Il est l'élément catalyseur qui oblige père et fille à dévoiler leurs sentiments.Fort et émouvant !

photo_3_1_J'ai découvert avec Anna Christie, l'univers rude de ce dramaturge américain qui fut, tout de même, Prix Nobel de littérature en 1936. La qualité des décors et de la mise en scène proposés à l'Atelier, redonne vie à ce texte oublié et l'interprétation, très filmique, rend son propos moderne. On y croit grâce au jeu des quatre acteurs. Et puis, les sentiments sont intemporels, non? A voir !

FullSizeRender

http://www.theatre-atelier.com/spectacle-anna-christie-duree-de-la-representation-1h40-98.htm