image_349_1_Une heure intense à passer avec Stefan Zweig , voilà la proposition du théâtre des Mathurins.Le comédien Jérôme Kircher, seul en scène, raconte "le monde d'hier" dernier opus autobiographique du célèbre écrivain autrichien. L'adaptation par Laurent Seksik et la sélection des morceaux choisis par le metteur en scène et le comédien, est aussi juste que forte.

images

images-1Un décor minimal, permet au spectateur de se concentrer uniquement sur la voix du comédien et son récit. Quelques notes de piano très lointaines , une mélodie nostalgique, accentuent l'impression de replonger dans des bribes d'histoire oubliée. On ne s'ennuie pas une seconde car le rythme est varié: voix of, pages lues ou monologue de Kircher qui capte le spectateur comme s'il lui délivrait une confession intime. On est transporté dans la Vienne joyeuse et légère de 1900 puis dans les affres de la première guerre mondiale. Enfin on revit à travers les mots de Zweig, la montée progressive du nazisme,l'émergence d'un certain Hitler, les livres à succès brulés en place publique, puis les années douloureuses de l'exil. Mais rien de larmoyant, plutôt un frémissement inquiet, une réminiscence sourde en résonnance avec notre époque. Une interprétation parfaite, bravo Jérôme Kircher!

IMG_5671Indispensable spectacle, à voir à 19H jusqu'à fin juin.http://www.theatredesmathurins.com/spectacle.php?id=349