De l’art contemporain dans un joyau cistercien: Saisissant !

photo 1

Ma visite au Collège des Bernardins la semaine dernière, m’a laissé ébahie. Ce bâtiment médiéval qui fut, au 13 ème siècle, la première université de Paris, a été entièrement rénové en 2008 et c’est juste SPLENDIDE.

photo 1[1]

Ouvert à tous et porté par l’église catholique, ce lieu a gardé sa vocation universelle et offre ses magnifiques espaces à la culture sous toutes ses formes: musique, colloque philosophique, scientifiques, théâtre, arts…

Hommesdesmondespage

Romain Bernini, Bientôt un pouvoir, huile sur toile, 2013, Courtesy galerie Suzanne Tarasiève,(© Rebecca Fanuele).

Pour être honnête,c’est l’affiche intrigante de l’expo “des hommes et des mondes” qui m’a attiré vers ce site insolite. 17 artistes contemporains d’univers différent ont donc investi la vaste nef gothique : toiles de Romain Bernini, affiches lacérées de Jacques Villéglé, installation de vêtements sonores de Cheng Zen etc … Autant d’ installations d’intérêt variable qui occupent donc pour quelques semaines, jusqu’au 15 juin, cette salle aux piliers élégants, de 70 m de long, où  les moines déambulaient et prenaient leur repas.J’ai apprécié  dans la sacristie aux volumes impressionnants, la colonne en chiffons de Stéphane Vigny qui joue avec la verticalité de l’architecture. Et aussi deux oeuvres faites de tissus , plumes, coquillages et crâne de l’indienne Rina Banerjee qui évoquent des rituels mystérieux. J’ai eu du mal à comprendre le concept de l’expo, élaboré à partir d’une phrase du poête antillais Edouard Glissant ” les pays que j’habite s’étoilent en archipels. Ils racontent les temps de leurs éclatements.”

photo 3[1]

 

L’idée était de présenter le nomadisme des humains et de proposer une exposition en mouvement et en écho aux sons, aux formes et à la diversité du monde. Vaste entreprise ! Le lien entre toutes ces oeuvres n’est donc pas évident à saisir , si ce n’est comprendre leur diversité . Aucune importance car en fait, on ressent dans le collège des Bernardins, une telle force spirituelle dûe à l’architecture cistercienne, que l’on se laisse séduire par la grâce du lieu. Je sors ravie de ma découverte, en plein quartier latin, à dix métres du boulevard St Germain et je vous invite vraiment à y passer.

Rina-Banerjee-With-or-Without-name_medium-200x300-1

© Rina Banerjee, installation

Des hommes, des mondes- Exposition collective d’art contemporain

Entrée libre – 7 mars au 15 juin 2014-    au 18-24 Rue de Poissy, 75005 Paris, 

http://www.collegedesbernardins.fr/fr/

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *