Guido Guidi, Veramente , le photographe des paysages ordinaires

 Elblag, Pologne, 08.1994©Guido Guidi

J’ai découvert à la Fondation Henri Cartier- Bresson ,Guido Guidi , le “Depardon” italien. C’est la première rétrospective en France de ce photographe célèbre dans son pays. La plupart de ses photographies montre la poésie des paysages banals de nos périphéries urbaines. Guidi arrive à révéler la beauté de l’ordinaire mais il se dégage une profonde mélancolie de cet environnement dégradé. Ce qui m’a frappé,c’est la distance que garde le photographe avec ses sujets et  son regard grave. D’autres photos, comme celles d’un homme lisant son journal ont l’instantanéité des instants volés ou encore les images prises en voyage à partir du train , de la voiture. Ce qui est surprenant c’est  sa vision de l’Europe et de l’Italie particulièrement inhabituelle, bien loin des clichés touristiques.

IMG_1861

Quarante ans derrière l’objectif  exposés sur les deux niveaux de la fondation,hélas trop exigue pour montrer des grands formats, Dommage !

le plus: une vraie découverte de cette oeuvre originale inédite en France.

le moins: On aimerait en voir davantage et d’autre format.

Veramente de Guido Guidi Fondation Henri Cartier-Bresson,

IMG_1867

2, impasse Lebouis, 75014. Jusqu’au 27 avril.

 

Rens. : 01 56 80 27 00 et www.henricartierbresson.org

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.